Traitements des objections durant un entretien commercial

Les objections possibles

Voici quelques exemples d’objections fréquemment rencontrées lors d’un entretien commercial en assurance :

“Je n’ai pas besoin d’assurance, je suis en bonne santé” :

Cette objection peut être due à une méconnaissance des risques auxquels nous sommes tous exposés, quelle que soit notre état de santé. Il est important de rappeler que l’assurance ne concerne pas seulement les risques de santé, mais également les risques liés à la vie de tous les jours (incendie, vol, etc.).

“Je n’ai pas les moyens de payer une assurance” :

cette objection peut être liée à une perception erronée du coût de l’assurance. Il est important de rappeler que les contrats d’assurance peuvent être adaptés à différents budgets et que les garanties proposées peuvent être modulées en fonction des besoins et des moyens de chaque client.

“J’ai déjà une assurance chez un autre assureur” :

cette objection peut être due à une méconnaissance des avantages proposés par l’assureur que vous représentez. Il est important de présenter les garanties et les avantages de votre offre de manière claire et concise afin de montrer en quoi elle peut être avantageuse pour le client.

“Je n’ai pas confiance en votre compagnie d’assurance” :

cette objection peut être due à une méconnaissance de la qualité et de la solidité de votre compagnie d’assurance. Il est important de rappeler les points forts de votre compagnie et de mettre en avant les garanties proposées afin de rassurer le client et de lui montrer que vous êtes en mesure de le protéger en cas de besoin.

“Je ne comprends pas les termes de votre contrat” :

cette objection peut être soulevée par des personnes qui ne comprennent pas les modalités de l’offre proposée. Si un client soulevé cette objection, il est important de prendre le temps de lui expliquer les termes du contrat de manière claire et concise, en utilisant des exemples concrets pour illustrer les points clés. Vous pouvez également lui offrir des ressources supplémentaires, comme des brochures ou des vidéos explicatives, pour l’aider à mieux comprendre les différentes couvertures proposées et les modalités du contrat. Si le client a encore des questions ou des doutes, n’hésitez pas à lui proposer de parler à un expert de l’assurance ou à un conseiller en assurance qui pourra répondre à ses questions de manière plus approfondie.

Comment bien répondre à une objection dans un entretien commercial ?

Voici quelques conseils pour bien répondre à une objection lors d’un entretien commercial :

  1. Écouter attentivement l’objection : il est important de bien comprendre la source de l’objection pour pouvoir y répondre de manière efficace. Prenez le temps d’écouter le client et de poser des questions pour mieux comprendre ses préoccupations.
  2. Ne pas prendre l’objection comme un refus définitif : il est important de ne pas perdre de vue que l’objection est une opportunité de dialoguer et de convaincre le client. Ne prenez pas l’objection comme un rejet de votre offre, mais plutôt comme une occasion de montrer en quoi vous pouvez répondre à ses besoins.
  3. Valider l’objection : il est important de montrer au client que vous comprenez ses préoccupations et que vous êtes en mesure de les prendre en compte. Validez l’objection en répondant de manière adaptée et en montrant que vous êtes en mesure de répondre à ses besoins.
  4. Présenter des arguments pertinents : il est important de présenter des arguments pertinents et de montrer en quoi votre offre peut être avantageuse pour le client. Utilisez des exemples concrets et des chiffres pour appuyer vos arguments et montrer en quoi votre offre est la meilleure solution.
  5. Demander la permission de poursuivre le dialogue : une fois que vous avez répondu à l’objection, il est important de demander la permission de poursuivre le dialogue et de continuer à échanger avec le client.

Découvrez d'autres articles du site