Multirisque professionnelle — Cours BTS Assurance

Multirisque professionnelle — Cours BTS Assurance

À quoi sert la multirisque professionnelle ?

Les garanties de la MRP

L’assurance multirisque professionnelle regroupe une longue liste de garanties et elle permet de protéger les entreprises.

Grâce à ce genre de contrat, les professionnels ont une protection optimale face aux risques.

Il y a une partie qui protège les bâtiments avec toute la garantie basique présente aussi dans les contrats MRH. Brièvement nous, retrouvons l’incendie, évènement climatique, catastrophe naturelle et le dommage électrique. Puis ensuite certaines garanties exclusivement présentes pour la MRP peuvent venir se greffer aux garanties de base. Nous pouvons retrouver le bris de machine, matériel et marchandise transporter et le bris de glace et enseigne…

Il n’y a pas d’intérêt de dire toutes les garanties, car elles peuvent différer d’une compagnie à une autre.

Une petite particularité que vous ne retrouvez, sur aucun autre type de contrat d’assurance, souvent dans la catégorie bris de machine ou dans la responsabilité civile. Cette particularité est la garantie « tous risque sauf ». Cette dénomination permet de ne pas citer tous les risques assurés. Elle part du principe que tous les risques sont couverts, hormis ceux expressément exclus de la garantie.

Nous avons vu que la première partit de garantie qui protège tout ce qui est du bâtiment. La deuxième partie concerne tout ce qui est du domaine financier.

La perte d’exploitation

En cas d’arrêt d’activité à la suite d’un incendie ou un dégât, des eaux peuvent avoir des terribles conséquences :

Il n’y a plus de production, les ventes s’arrêtent, mais comme dans toute entreprise il reste les charges fixes comme le salaire, loyer, impôt) et la concurrence elle prend votre part de marché. L’arrêt d’activité peut détruire une entreprise.

Pour se prémunir de ce type de situation, il existe la garantie perte d’exploitation, la perte d’exploitation permet de remettre l’entreprise dans la situation financière identique à celle dans laquelle elle se serait trouvée en l’absence de sinistre.

Pour déduire le montant de la garantie perte d’exploitation (PE) qui sera donné, il faut tout d’abord déterminer la marge brute. La garantie PE couvre la perte de marge brute. La limite de garantie sera le montant de la marge brute.

Comment calcul-t-on la marge brute ?

Il faut soustraire les charges variables du chiffre d’affaires.

CA-CV= marge brute

Après un sinistre si l’entreprise ne peut plus du tout exercer, elle percevra une indemnité égale au montant total de MB ou le prorata du nombre de jours d’interruption

Pour déterminer le taux de marge brute, il faut diviser la marge brute par le CA. (MB/CA) *100= taux de marge brute.

Après un sinistre, si l’entreprise peut exercer une activité partiellement alors l’indemnité de la PE sera égale à : CA avant sinistre – CA après sinistre * taux marge brute

L’indemnisation de la marge brute est proposée sur une durée maximale de 12 mois.

Il n’y a aucune indemnité si l’assuré ne reprend pas son activité.

La MRP permet d’indemniser la valeur vénale.

Qu’est-ce que la valeur vénale ?

C’est la valeur marchande de l’ensemble des éléments incorporels du fonds de commerce par exemple la clientèle, la valeur de l’enseigne…

Cette garantie peut être mise en jeu à la suite des dommages matériels subis par les locaux et indemnisés au titre d’une garantie dégâts des eaux, incendie, tempête…

Il y a deux types d’indemnités possibles :

Indemnité pour perte partielle :

lorsqu’il y a une diminution d’activité, une diminution de la superficie des locaux ou le transfert dans un autre lieu Indemnité pour perte totale : La perte totale arrive très rarement. Si le professionnel est locataire des locaux alors le propriétaire peut résilier le contrat de bail.

Si le pro est propriétaire des locaux, dans certains cas, il est impossible de reconstruire d’où l’intérêt de cette garantie.

ATTENTION !!!!! La garantie perte de la valeur vénale ne peut pas être cumulée à la garantie perte d’exploitation.

Indemnité pour perte totale

En cas d’interruption temporaire, l’entreprise peut percevoir une indemnité perte d’exploitation. Parfois, cet arrêt temporaire se transforme en arrêt définitif. Dans ce cas, l’entreprise a droit à une indemnité pour perte totale de valeur vénale, mais on déduira le montant déjà versé pour la perte d’exploitation.

Suite à un arrêt définitif, une entreprise peut percevoir une indemnité de perte totale. Cependant, parfois, l’assuré reprend une activité. Si l’assuré exploite dans l’année qui suit une activité identique dans un rayon de 1 km, l’assureur peut demander de restituer 50 % de l’activité versée au titre de la valeur vénale.

La multirisque professionnelle est une garantie pouvant aider de nombreux professionnels à rester à flot suite à la réalisation d’un risque.

N’oubliez pas que vous avez la possibilité de recevoir des questionnaires de révision en appuyant sur le bouton ci-dessous.

Pour être prévenu de la publication des nouveaux articles, vous pouvez enregistrer votre adresse e-mail ci-dessous.