La dépendance – Cours BTS Assurance

Qu’est-ce qu’une dépendance pour les assurances ?

La définition au niveau gérontologique

La dépendance gérontologique désigne l’état dans lequel une personne âgée a besoin d’aide pour accomplir les activités de la vie quotidienne (AVD) telles que se laver, s’habiller, se nourrir, se déplacer, etc. Elle peut être due à des problèmes de santé, à des pertes d’autonomie liées à l’âge ou à d’autres facteurs. La dépendance gérontologique peut affecter la qualité de vie de la personne âgée et rendre difficile son maintien à domicile. Dans ce cas, il peut être nécessaire de recourir à des services d’aide à domicile ou à un établissement spécialisé pour prendre en charge les besoins de la personne âgée dépendante.

La définition classique de la dépendance :

La dépendance physique se réfère à l’état dans lequel une personne a besoin d’une substance pour fonctionner normalement. Cela se produit lorsque l’organisme s’est habitué à la présence de la substance et que celui-ci présente des symptômes de sevrage lorsque la substance est retirée. La dépendance physique peut être liée à l’utilisation de différentes substances, comme l’alcool, les drogues illicites, les médicaments sur ordonnance ou en vente libre, etc. La dépendance physique peut avoir des conséquences graves sur la santé physique et mentale de la personne dépendante, ainsi que sur sa vie personnelle et sociale.

Quels sont les types de dépendance ?

Il existe différents niveaux de dépendance, chacun correspondant à une capacité différente d’effectuer les activités de la vie quotidienne.

  • La dépendance légère, où une personne peut gérer la plupart des tâches quotidiennes, mais a besoin d’une aide occasionnelle pour certaines choses.
  • La dépendance partielle, où une personne a besoin d’aide quotidienne pour des activités comme la toilette, les transferts ou la préparation des repas.
  • La dépendance totale, où une personne a perdu l’autonomie complète et a besoin d’une présence continue pour gérer les activités de la vie quotidienne. Cette personne est souvent confinée au lit et/ou souffre d’altération des fonctions mentales. Ces différents niveaux de dépendance sont mesurés à l’aide de la grille AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources), où 1 correspond à la dépendance totale et 6 à l’autonomie complète.

Nous pouvons aussi retrouver d’autres types de dépendance comme :

  • La dépendance physique se réfère à la dépendance d’une personne envers une substance chimique, comme l’alcool ou les drogues, qui affecte son corps et son cerveau. La personne peut ressentir des symptômes de sevrage lorsqu’elle cesse de consommer la substance.
  • La dépendance psychologique se réfère à la dépendance d’une personne envers une activité, une pensée ou un comportement, comme le jeu ou le shopping excessif, qui peut causer des problèmes émotionnels ou sociaux. La personne peut avoir du mal à arrêter l’activité, même si elle en souffre.
  • La dépendance sociale se réfère à la dépendance d’une personne envers les relations qu’elle a avec les autres, comme la dépendance envers un partenaire ou envers un groupe d’amis. La personne peut avoir du mal à prendre des décisions ou à s’éloigner de ces personnes, même si elles sont néfastes pour elle.
Qui évalue le degré de dépendance ? - Aide BTS Assurance

Qu’est-ce que la dépendance totale ?

La dépendance totale est un état dans lequel une personne a besoin d’une aide constante et continue pour accomplir les activités de la vie quotidienne, telles que se laver, s’habiller, se nourrir et se déplacer. Une personne en dépendance totale peut avoir besoin de l’aide de plusieurs personnes ou d’une aide technique, comme un fauteuil roulant, pour accomplir ces tâches. La dépendance totale peut être causée par une maladie ou un accident qui affecte gravement les fonctions motrices ou cognitives d’une personne.

La grille AGGIR

La grille Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources (AGGIR) est un outil utilisé pour évaluer le degré d’autonomie d’une personne âgée. Elle permet de classer les personnes âgées en six groupes selon leur capacité à effectuer des activités de la vie quotidienne (ADL) et des activités instrumentales de la vie quotidienne (AIL). Les groupes vont de 1 à 6, où 1 est le plus autonome et 6 est le moins autonome. La grille est basée sur des critères objectifs tels que l’âge, le poids, la taille, la capacité physique et mentale, et les soins reçus. Elle est utilisée pour évaluer les besoins en soins et les besoins de maintien à domicile ou d’admission en institution.

Quels sont les 4 AVQ pris en compte pour évaluer le niveau de dépendance ?

Les activités de la vie quotidienne (AVD) sont les activités nécessaires à la vie quotidienne, comme se laver, s’habiller, se nourrir, se déplacer, etc. La dépendance d’une personne peut être évaluée en fonction de sa capacité à réaliser ces activités de manière autonome. Dans certains cas, il peut être utile de ne prendre en compte que les quatre activités de la vie quotidienne (AVQ) suivantes pour évaluer le niveau de dépendance :

  • La mobilité : capacité à se déplacer de manière autonome, à utiliser les transports en commun, etc.
  • Les soins corporels : capacité à se laver, à s’habiller, à prendre soin de sa santé bucco-dentaire, etc.
  • L’alimentation : capacité à se nourrir de manière autonome, à faire les courses, à préparer les repas, etc.
  • Les activités de la vie quotidienne domestique : capacité à entretenir son domicile, à faire le ménage, à gérer les tâches administratives, etc.

Qui évalue le degré de dépendance ?

Le degré de dépendance d’une personne peut être évalué par différents professionnels de santé, selon la nature de la dépendance et les besoins de la personne. Par exemple, un médecin généraliste ou un médecin gériatre peut évaluer le degré de dépendance d’une personne âgée en utilisant un outil comme la Grille d’Analyse des Besoins en Gérontologie (GAB-G). Dans le cas d’une dépendance à des substances, un médecin généraliste ou un addictologue peut évaluer le degré de dépendance en utilisant un questionnaire d’évaluation comme le CAGE ou le AUDIT. Ces outils permettent de mesurer les différents aspects de la dépendance et de mettre en place un plan de prise en charge adapté.

Découvrez d'autres articles du site